HUMBOLDT-NATURE

That colonialism turns the colonizer (and not just the colonized) into a beast is a point Césaire makes clearly in Discours sur le colonialisme (and one that he actualizes in Les chiens through the figure of the dogs): “La colonisation, je le Alors, n’est-il pas vrai, on comprendra que l’ennemi dont Lautréamont a fait l’ennemi, le « créateur » anthropophage et décerveleur, le sadique « juché sur un trône formé d’excréments humains et d’or », l’hypocrite, le débauché, le fainéant qui « mange le pain des autres » et que l’on retrouve de temps en temps ivre-mort « comme une punaise qui a mâché pendant la nuit trois tonneaux de sang », on comprendra que ce créateur-là, ce n’est pas derrière le nuage qu’il faut aller le chercher, mais que nous avons plus de chance de le trouver dans l’annuaire Desfossés et dans quelque confortable conseil d’administration ! parlons-en des nègres ! His works include the book-length poem Cahier d'un retour au pays natal (1939), Une Tempête, a response to Shakespeare's play The Tempest, and Discours sur le colonialisme (Discourse on Colonialism), an essay describing the strife between the colonizers and the colonized. » Au second, de s’attaquer au faux évolutionnisme », en ce qu’il tente de supprimer la diversité des cultures, en le considérant comme des stades d’un développement unique qui, partant d’un même point, doit les faire converger vers le même but ». Elles ne justifient aucunement une inégalité de droits en faveur des peuples dits supérieurs, comme le voudrait le racisme. En dehors de ses œuvres d’écrivain, dont Cahier d’un retour au pays natal (1939), La tragédie du roi Christophe (1963), il a écrit en 1950 son important Discours sur le colonialisme. Oui ou non, ces faits sont-ils vrais ? Recent Posts. CESAIRE DISCOURS SUR LE COLONIALISME PDF - Discourse on Colonialism is an essay by Aimé Césaire, a poet and politician from Martinique . Mais descendons d’un degré. Commentaire de texte: Discours Sur Le Colonialisme d'Aimé Césaire. », Et puis, plus bas, toujours plus bas, jusqu’au fond de la fosse, plus bas que ne peut descendre la pelle, M. Jules Romains, de l’Académie française et de la Revue des Deux Mondes (peu importe, bien entendu, que M. Farigoule change de nom une fois de plus -et se fasse, ici, appeler Salsette pour la commodité de la situation). Et je dis que de la colonisation à la civilisation, la distance est infinie ; que, de toutes les expéditions coloniales accumulées, de tous les statuts coloniaux élaborés, de toutes les circulaires ministérielles expédiées, on ne saurait réussir une seule valeur humaine. Ils ne la désirent pas, ils ne la revendiquent pas. ou, si l’on préfère, de toutes les manières d’établir le contact, était-elle la meilleure ? A travers ses discours, le poète Martiniquais nous appelle à la dignité, la mémoire, la connaissance de soi et des autres afin que nous vivions tous ensemble de façon harmonieuse. Prezi’s Big Ideas 2021: Expert advice for the new year C’est encore du Truman. Aimé Césaire, « Lettre à Maurice Thorez », 1956. Au bout de l’humanisme formel et du renoncement philosophique, il y a Hitler. Les moralistes n’y peuvent rien. ». Les Gaulois détruits se changeaient en Bagaudes. Cela étant admis, et presque tous les savants occidentaux s’étant délibérément fixé pour but de ravir l’Egypte à l’Afrique, quitte à ne plus pouvoir l’expliquer, il y avait plusieurs moyens d’y parvenir : la méthode Gustave Le Bon, affirmation brutale, effrontée :« Les Egyptiens sont des Chamites, c’est-à-dire des Blancs comme les Lydiens, les Gétules, les Maures, les Numides, les Berbères » ; la méthode Maspero qui consiste à rattacher, contre toute vraisemblance, la langue égyptienne aux langues sémitiques, plus spécialement au type hébraeo-araméen, d’où suit la conclusion, que les Egyptiens ne pouvaient être à l’origine que des Sémites ; la méthode Weigall, géographique celle-là, selon laquelle la civilisation égyptienne n’a pu naître que dans la Basse-Egypte et que de là elle serait passée à la Haute-Egypte, en remontant le fleuve... attendu qu’elle ne pouvait le descendre (sic). Tête du ministre quand il lit cela ! Passant plus outre, je ne fais point mystère de penser qu’à l’heure actuelle, la barbarie de l’Europe occidentale est incroyablement haute, surpassée par une seule, de très loin, il est vrai, l’américaine. Aimé Césaire nous expose ses ressentiments sur la colonisation et ses dérives et conséquences sur les peuples opprimés. Page 1/1. Discourse on Colonialism. Ici, il y a une vraie différence, une vraie distance, et très grande, ethnologique. Je sais tout ce qu’il y a de fallacieux dans les parallèles historiques, dans celui que je vais esquisser notamment. S’il y a mieux, c’est du R. P. Tempels. On a en fait renversé, les uns après les autres, les remparts en deçà desquels la civilisation européenne pouvait se développer librement. Son émotion serait- elle la même si elle voyait à l’inverse la France s’intégrer dans la famille noire (ou jaune ou rouge, peu importe), c’est-à-dire se diluer, disparaître ? Cette attitude, humainement déshonorante, était fondée sur une aperception assez juste en gros des troubles émotionnels que traversait la population des hauts plateaux. Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme (1950) Aimé Césaire est un écrivain et homme politique martiniquais. Elles réservaient, intact, l’espoir. Et quel spectacle ! Other Title: Discours sur le colonialisme Publication: Paris : Présence africaine, c2004. « Il faut une grande invasion en Afrique qui ressemble à ce que faisaient les Francs, à ce que faisaient les Goths. Intense motif de jubilation, n’est-il pas vrai ? tue ! Je veux dire dont on ne réchappe pas tout à fait indemne. Comme M. Caillois il s’en prend à Michel Leiris et Levi-Strauss. Et aujourd’hui il se trouve que ce ne sont pas seulement les masses européennes qui incriminent, mais que l’acte d’accusation est proféré sur le plan mondial par des dizaines et des dizaines de millions d’hommes qui, du fond de l’esclavage, s’érigent en juges. La conclusion s’impose face aux anthropophages, aux dépeceurs et autres comprachicos, l’Europe, l’Occident incarnent le respect de la dignité humaine. Un trait de cette psychologie dépendante semblerait être que, puisque nul ne peut avoir deux maîtres, il convient que l’un des deux soit sacrifié à l’autre. Originally published as Discours sur le colonialisme by Editions Presence Africaine, COPYRIGHT: From a AN INTERVIEW WITH AIMÉ CÉSAIRE. F490 - Senior Seminar Lecture. La vérité est que Lautréamont n’a eu qu’à regarder, les yeux dans les yeux, l’homme de fer forgé par la société capitaliste, pour appréhender le monstre, le monstre quotidien son héros. $29.18. ». Plus de digue. Pour ma part, je cherche vainement où j’ai pu tenir de pareils discours ; où l’on m’a vu sous-estimer l’importance de l’Europe dans l’histoire de la pensée humaine ; où l’on m’a entendu prêcher un quelconque retour ; où l’on m’a vu prétendre qu’il pouvait y avoir retour. Aérolithe littéraire ? Bon dos Junger et les autres. « La régénération des races inférieures ou abâtardies par les races supérieures est dans l’ordre providentiel de l’humanité. Discours sur le colonialisme. ; 21 cm: Other Titles: Discours sur le colonialisme d'Aimé Césaire Il prête des serments, dicte des lois sublimes, Terrasse les méchants, relève les victimes. La violence ! Discours sur le colonialisme Sources: Aimé CésaireDiscours sur le colonialisme1955; English translation 1957 Contributions: n/a Published: 2018-09-26 First posted on CODOH: Sept. 26, 2018, 8:35 p.m. Last revision: n/a Comments: n/a Appears In: Downloads Books French Effects War … Donc que leurs maîtres sont faibles. », Convenait-il de refuser la parole au comte d’Herisson : « Il est vrai que nous rapportons un plein barils d’oreilles récoltées, paire à paire, sur les prisonniers, amis ou ennemis. Chacune des lignes de ce pamphlet fait éclater avec force que l'oppression et la haine, le racisme et le fascisme non seulement demeurent mais croissent avec une vigueur nouvelle. À preuve qu’à l’heure actuelle, ce sont les indigènes d’Afrique ou d’Asie qui réclament des écoles et que c’est l’Europe colonisatrice qui en refuse ; que c’est l’homme africain qui demande des ports et des routes, que c’est l’Europe colonisatrice qui, à ce sujet, lésine ; que c’est le colonisé qui veut aller de l’avant, que c’est le colonisateur qui retient en arrière. Culture ? Oui, il vaudrait la peine d’étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d’Hitler et de l’hitlérisme et de révéler au très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXe siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore, qu’Hitler l’habite, qu’Hitler est son démon, que s’il le vitupère, c’est par manque de logique, et qu’au fond, ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme, ce n’est pas l’humiliation de l’homme en soi, c’est le crime contre l’homme blanc, c’est l’humiliation de l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d’Afrique. En 1950, il publie Discours sur le colonialisme, texte qui oue un rôle considérable dans la prise de conscience des acteurs politiques et culturels de la décolonisation. Reason. RSS 2.0, 2012 - LIENS ET ADRESSES DE SITES ET DE BLOGS, http://archive.org/details/DiscoursSurLeColonialisme, http://percaritatem.com/wp-content/uploads/2011/05/Cesaire-Discours-sur-le-colonialisme_French.pdf, http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2008/04/17/8855894.html, http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article554, http://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_sur_le_colonialisme, 14 MARS 2015 - PARIS SORBONNE- MARX AU XXIè SIECLE : L’IRONIE MARXISTE - LEFEBVRE, POLITZER ET LES AUTRES, PARIS-SORBONNE- 17 FÉVRIER 2015 -SOIRÉE DÉBATS : "ITINÉRAIRES COMMUNISTES", VIDÉO DE LA CONFÉRENCE DONNÉE PAR ALLISON DREW ET PAR ALAIN RUSCIO À LA SORBONNE LE 25 JANVIER 2015 : "LUTTE ANTICOLONIALE EN ALGÉRIE & MOUVEMENT OUVRIER ET DÉMOCRATIQUE FRANÇAIS", PARIS- 16 & 17 JANVIER 2015 : COLLOQUE INTERNATIONAL NICOS POULANTZAS, UN MARXISME POUR LE XXIè SIÈCLE, PARIS - 24 JANVIER 2015 : MARXISME ET LA LUTTE ANTICOLONIALE EN ALGÉRIE. Oh ! Seulement son cerveau fonctionne à la manière de certains appareils digestifs de type élémentaire. Qu’il s’appelle Renan, c’est un hasard. Avouez que c’est à bon compte ! Au premier il fait reproche d’avoir écrit, dans sa brochure, La Question raciale devant la Science moderne : Il est puérile de vouloir hiérarchiser la culture. L’idée du nègre barbare est une invention européenne. Pour ouvrir ici une parenthèse dans ma parenthèse, je crois qu’un jour viendra où tous les éléments réunis, toutes les sources dépouillées, toutes les circonstances de l’œuvre élucidées, il sera possible de donner des Chants de Maldoror une interprétation matérialiste et historique qui fera apparaître de cette épopée forcenée un aspect par trop méconnu, celui d’une implacable dénonciation d’une forme très précise de société, telle qu’elle ne pouvait échapper au plus aigu des regards vers l’année 1865. Dans une troisième émission, nous diffuserons Le discours sur le colonialisme, un texte important, engagé, qui avait été lu en public et enregistré pendant le festival d’Avignon en 1989 par le metteur en scène Antoine Vitez. » Cela sonne net, hautain, brutal, et nous installe en pleine sauvagerie hurlante. Pour ma part, si j’ai rappelé quelques détails de ces hideuses boucheries, ce n’est point par délectation morose, c’est parce que je pense que ces têtes d’hommes, ces récoltes d’oreilles, ces maisons brûlées, ces invasions gothiques, ce sang qui fume, ces villes qui s’évaporent au tranchant du glaive, on ne s’en débarrassera pas à si bon compte. AIMÉ CÉSAIRE, DISCOURS sur le COLONIALISME, en 1950. extraits choisis tirés de éd. ». Qu’allons-nous faire lorsque bientôt la domination du monde va tomber entre nos mains. Ah ! Le petit bourgeois ne veut plus rien entendre. De Gourou, son livre: Et nous lisons ensemble: Vous allez au Congo? Ici, M. Caillois n’a garde de se laisser abuser par le vain prestige de l’Orient. Moi, je parle de milliers d’hommes sacrifiés au Congo-Océan. Editions PRÉSENCE AFRICAINE, 1955Tous droits réservés, [1] Le Discours sur le colonialisme … d’Aimé Césaire publié pour la première fois par Réclame, maison d’édition liée au Parti communiste français, le 7 juin 1950, avec une préface de Jacques Duclos. Discours sur le colonialisme est un essai anticolonialiste écrit par Aimé Césaire et publié en 1950. La nature a fait une race d’ouvriers, c’est la race chinoise, d’une dextérité de main merveilleuse sans presque aucun sentiment d’honneur ; gouvernez-la avec justice, en prélevant d’elle, pour le bienfait d’un tel gouvernement, un ample douaire au profit de la race conquérante, elle sera satisfaite ; une race de travailleurs de la terre, c’est le nègre ; soyez pour lui bon et humain, et tout sera dans l’ordre ; une race de maîtres et de soldats, c’est la race européenne. ». Personne, que je sache, lorsque M. Albert Sarraut, tenant discours aux élèves de l’Ecole coloniale, leur enseigne qu’il serait puéril d’opposer aux entreprises européennes de colonisation « un prétendu droit d’occupation et je ne sais quel autre droit de farouche isolement qui pérenniseraient en des mains incapables la vaine possession de richesses sans emploi ». « Les bulls-dozers ! Foin du colonialisme ! Rabattre la colonisation sur la décivilisation n'est pas soutenable. Et voici la saisissante unité de tout cela, la persévérante tentative bourgeoise de ramener les problèmes les plus humains à des notions confortables et creuses : l’idée du complexe de dépendance chez Mannoni, l’idée ontologique chez le R. P. Tempels, l’idée de « tropicalité » chez Gourou. Je sais que beaucoup d’entre vous, dégoûtés de l’Europe, de la grande dégueulasserie dont vous n’avez pas choisi d’être les témoins, se tournent - oh ! L’essentiel est que M. Jules Romains en arrive à écrire ceci : « Je n’accepte la discussion qu’avec des gens qui consentent à faire l’hypothèse suivante : une France ayant sur son sol métropolitain dix millions de Noirs, dont cinq ou six millions dans la vallée de la Garonne. Mais des d’Elbée, des Marchais, des Pigafetta ! J’ai honte à le dire : c’est l’humaniste occidental, le philosophe « idéaliste ». Pour M. Caillois, le véritable Lévy-Bruhl ne peut être que le Lévy- Bruhl où le primitif extravague. [5] Cf. Mais ces détails impertinents, M. Caillois a vite fait de les rabrouer, le principe étant formel « qu’une découverte qui ne rentre pas dans un ensemble » n’est précisément qu’un détail, c’est-à-dire un rien négligeable. Le Malgache, jamais ! En 1913, Page écrivait à Wilson : « L’avenir du monde est à nous. La bourgeoisie, en tant que classe, est condamnée, qu’on le veuille ou non, à prendre en charge toute la barbarie de l’histoire, les tortures du Moyen-Age comme l’inquisition, la raison d’état comme le bellicisme, le racisme comme l’esclavagisme, bref, tout ce contre quoi elle a protesté et en termes inoubliables, du temps que, classe à l’attaque, elle incarnait le progrès humain. Plus de boulevard. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde. Signe que l’intrépide classe qui monta jadis à l’assaut des Bastilles a les jarrets coupés. Cet écrivain français originaire des Antilles est l‘un des fondateurs du mouvement littéraire de la Négritude, aux côtés de Senghor, rejetant les effets de la colonisation française notamment sur les cultures africaine et antillaise considérées comme inférieures à la culture française. J’observerai seulement... que ce mouvement a pour effet de mettre les mâchoires bien en valeur et que les évocations qui vous viennent à l’esprit vous ramènent plus près de la forêt équatoriale que de la procession des Panathénées... La race noire n’a encore donné, ne donnera jamais un Einstein, un Stravinsky, un Gershwin. Il se trouva que ces nationalités étaient autant de boulevards qui protégeaient Rome elle-même... Lors donc que Rome, dans cette prétendue marche triomphale vers la civilisation unique, eut détruit, l’une après l’autre, Carthage, l’Egypte, la Grèce, la Judée, la Perse, la Dacie, les Gaules, il arriva qu’elle avait dévoré elle-même les digues qui la protégeaient contre l’océan humain sous lequel elle devait périr. Le fait est que la civilisation dite « européenne », la civilisation « occidentale », telle que l’ont façonnée deux siècles de régime bourgeois, est incapable de résoudre les deux problèmes majeurs auxquels son existence a donné naissance : le problème du prolétariat et le problème colonial ; que, déférée à la barre de la « raison » comme à la barre de la « conscience », cette Europe-là est impuissante à se justifier ; et que, de plus en plus, elle se réfugie dans une hypocrisie d’autant plus odieuse qu’elle a de moins en moins chance de tromper. Vos manuels numériques enrichis, disponibles sans connexion internet et sur toutes les plateformes. Délire d’une imagination malade ? En vérité, il est des tares qu’il n’est au pouvoir de personne de réparer et que l ’on n’a jamais fini d’expier. Discourse on colonialism / Aimé Césaire; translated by Joan Pinkham. Le résultat, c’est du Mannoni. Et puisque aujourd’hui il m’est demandé de parler de la colonisation et de la civilisation, allons droit au mensonge principal à partir duquel prolifèrent tous les autres. A poetics of anticolonialism / Robin D.G. Le Jaune, le Noir n’est pas du tout notre cousin. Encore une fois, rassurez- vous ! Il est bon qu’on sache comment amorcer le dialogue ; il est indispensable de reconnaître qu’il n’existe plus de solution de continuité entre le monde primitif (entre guilemets) ou arriéré (idem) et l’Occident moderne. Pressons : M. Caillois n’est pas encore au bout de son palmarès. Et que ce n’est pas de l’effort de ces populations, de leur lutte libératrice, de leur combat concret pour la vie, la liberté et la culture qu’il attend le salut des pays tropicaux, mais du bon colonisateur ; attendu que la loi est formelle à savoir que « ce sont des éléments culturels préparés dans des régions extratropicales, qui assurent et assureront le progrès des régions tropicales vers une population plus nombreuse et une civilisation supérieure ». $24.32. Et quel zèle ! M. Mannoni diagnostique : « Le Malgache n’essaie même pas d’imaginer pareille situation d’abandon... Il ne désire ni autonomie personnelle ni libre responsabilité. Attendu, comme l’affirme son confrère en christianisme, le R. P. Muller : « que l’humanité ne doit pas, ne peut pas souffrir que l’incapacité, l’incurie, la paresse des peuples sauvages laissent indéfiniment sans emploi les richesses que Dieu leur a confiées avec mission de les faire servir au bien de tous ». A mon tour de poser une équation : colonisation = chosification. Je vois bien ce que la colonisation a détruit : les admirables civilisations indiennes et que ni Deterding, ni Royal Dutch, ni Standard Oil ne me consoleront jamais des Aztèques ni des lncas. « Il serait vraiment inouï, écrit le R.P. Pour ma part, je fais l’apologie systématique des civilisations para- européennes. Il est donc possible qu’il reparaisse dans l’avenir sous une forme quelconque. AIMÉ CESAIRE – DISCOURS SUR LE COLONIALISME – TEXTE INTÉGRAL – socialgerie. (Ça, c’est la mouture mystique.). Elles entraînent une inégalité de fait. Pensez donc ! Ce discours … Césaire relates the mal of colonialism to other forms of evil, situating it in a lineage with the mal evoked by Baudelaire. Download PDF. C’est qu’il le mérite : il permet de voir gros et de saisir que la société capitaliste, à son stade actuel, est incapable de fonder un droit des gens, comme elle s’avère impuissante à fonder une morale individuelle. On parla de l’unité de l’esprit humain ; ce ne fut qu’un rêve. Ce frisson d’aise qui vous revigorait les somnolences ! Je lui sais presque gré de s’exprimer et de paraître au grand jour, signe. [4] Pas mauvais diable au fond, come la suite l’a prouvé, mais déchaîné ce jour-là. Paris : Présence africaine, 1989 (OCoLC)649572853: Document Type: Mais, bah ! J’ai beaucoup parlé d’Hitler. Au départ, ça peut paraître un peu pénible, mais à l’arrivée, vous verrez, vous retrouverez tous vos bagages. En somme, un coup de chapeau à la force vitale bantoue, un clin d’œil à l’âme immortelle bantoue. Eh bien, la voilà, la supériorité de l’Occident : « Cette discipline de vie qui s’efforce d’obtenir que la personne humaine soit suffisamment respectée pour qu’on ne trouve pas normal de supprimer les vieillards et les infirmes. Site développé avec WordPress, logiciel open source. Césaire makes at least two heterodox moves: the first by linking fascism in the West and colonialism through the concept of 2009-2021 socialgerie $39.58. Plutôt que de travailler, il choisit de se battre, c’est-à-dire qu’il revient à son premier état. Ce rappel indispose la Banque d’Indochine. Donc, camarade, te seront ennemis - de manière haute, lucide et conséquente - non seulement gouverneurs sadiques et préfets tortionnaires, non seulement colons flagellants et banquiers goulus, non seulement macrotteurs politiciens lèche-chèques et magistrats aux ordres, mais pareillement et au même titre, journalistes fielleux, académiciens goîtreux endollardés de sottises, ethnographes métaphysiciens et dogonneux, théologiens farfelus et belges, intellectuels jaspineux, sortis tout puants de la cuisse de Nietzsche ou chutés calenders-fils-de-Roi d’on ne sait quelle Pléiade, les paternalistes, les embrasseurs, les corrupteurs, les donneurs de tapes dans le dos, les amateurs d’exotisme, les diviseurs, les sociologues agrariens, les endormeurs, les mystificateurs, les haveurs, les matagraboliseurs, et d’une manière générale, tous ceux qui, jouant leur rôle dans la sordide division du travail pour la défense de la société occidentale et bourgeoise, tentant de manière diverse et par diversion infâme de désagréger les forces du Progrès - quitte à nier la possibilité même du Progrès – tous suppôts du capitalisme, tous tenants déclarés ou honteux du colonialisme pillard, tous responsables, tous haïssables, tous négriers, tous redevables désormais de l’agressivité révolutionnaire. Rien ne manquera, pas même le célèbre fardeau de l’homme blanc. Qui proteste ? Et de fait, ne voyez-vous pas avec quelle ostentation ces messieurs viennent de déployer l’étendard de l’anti-colonialisme ? Ce n’est pas davantage la société coloniale actuelle que nous voulons prolonger, la plus carne qui ait jamais pourri sous le soleil. Commander les manuels en version numérique, Licence d’utilisation des manuels (CC‑BY‑SA | CC‑BY‑NC), Manuels Numériques Premium pour le collège. Hérodote, ayant affirmé que les Egyptiens n’étaient primitivement qu’une colonie les Ethiopiens ; Diodore de Sicile ayant répété la même chose et aggravé son cas en portraiturant les Ethiopiens de manière à ne pouvoir s’y méprendre (Plerique omnes - pour citer la traduction latine - nigro sunt colore, facie sima, crispis capilis, livre III, 3), Il importait au plus haut point de les contrebattre. ». le racisme de ces messieurs ne me vexe pas. quatre-vingt-dix mille morts à Madagascar ! Des valeurs inventées jadis par la bourgeoisie et qu’elle lança à travers le monde, l’une est celle de l’homme et de l’humanisme - et nous avons vu ce qu’elle est devenue - l’autre est celle de la nation. C’est la vertu de l’Europe d’ainsi susciter au moment le plus critique des héroïsmes salvateurs. Il reste, bien sûr, quelques menus faits qui résistent. L ’Europe est indéfendable. Et quand le cadavre bafouille, ça donne des choses dans le goût que voici : « Il n’y avait que trop de vérité dans ce premier mouvement des Européens qui refusèrent, au siècle de Colomb, de reconnaître leurs semblables dans les hommes dégradés qui peuplaient le nouveau monde... On ne saurait fixer un instant ses regards sur le sauvage sans lire l’anathème écrit, je ne dis pas seulement dans son âme, mais jusque sur la forme extérieure de son corps. En somme, le métissage, voilà l’ennemi. AIMÉ CESAIRE – DISCOURS SUR LE COLONIALISME – TEXTE INTÉGRAL 1955. Si toutefois la société future s’organise sur une base dualiste, avec une classe dolichoblonde dirigeante et une classe de race inférieure confinée dans la main-d’œuvre la plus grossière, il est possible que ce dernier rôle incombe à des éléments jaunes et noirs. Le Discours sur le colonialisme est un pamphlet [1] anticolonialiste d’Aimé Césaire. C’étaient des sociétés communautaires, jamais de tous pour quelques-uns. ». Comparaison idiote pour comparaison idiote : puisque le prophète de la Revue des Deux Mondes et autres lieux nous invite aux rapprochements « distants », qu’il permette au nègre que je suis de trouver - personne n’étant maître de ses associations d’idées - que sa voix a moins de rapport avec le chêne, voire les chaudrons de Dodone, qu’avec le braiment des ânes du Missouri. J’allais oublier la haine, le mensonge, la suffisance. Le Discours sur le colonialisme est un pamphlet [1] anticolonialiste d’Aimé Césaire. Aucune surprise possible. Nul ne nie la véracité de Balzac. L’heure américaine. Vous allez au Congo ? Email. Je parle de millions d’hommes arrachés à leurs dieux, à leur terre, à leurs habitudes, à leur vie, à la vie, à la danse, à la sagesse. ». C’est le nazisme, ça passera ! Au XXème siècle, est entre autre, le siècle de la lutte des minorités pour l’obtention de leur droit. Ils prouvent que la colonisation, je le répète, déshumanise l’homme même le plus civilisé ; que l’action coloniale, l’entreprise coloniale, la conquête coloniale, fondée sur le mépris de l’homme indigène et justifiée par ce mépris, tend inévitablement à modifier celui qui l’entreprend ; que le colonisateur qui, pour se donner bonne conscience, s’habitue à voir dans l’autre la bête, s’entraîne à le traiter en bête, tend objectivement à se transformer lui-même en bête. Et il n’a garde d’en être gêné.

Comment Manger Une Grenade, Singuila Est De Quel Congo, Uncharted 4 Solution Chapitre 1, Porte-fenêtre Brico Dépôt, Promenade Chien Sans Laisse, Plage Du Liamone, Shiba Inu 2 Mois, Genshin Impact Flower Shop Liyue, Petit Cochon Sauvage 6 Lettres,

 

Comments are closed.